Liste OFFICIELLE des ateliers

JEUDI 28 NOVEMBRE


BLOC 100 - Ateliers débutant à 10 h 00

Salle B  – Jeudi 28 novembre de 10 h 00 à 16 h 00

101 - CRÉER ET INTERPRÉTER avec la réalité virtuelle et augmentée!     (T)

MARIE-ÈVE LAPOLICE, enseignante  d’arts plastiques, CSVDC

ANDRÉE-CAROLINE BOUCHER, conseillère pédagogique, RÉCIT ARTS

 

Associées de prime abord à l’univers des jeux vidéo, la réalité virtuelle et la réalité augmentée apportent de nouvelles avenues dans le domaine de l’éducation. Elles permettent aux élèves de vivre une expérience immersive ainsi qu’un apprentissage engagé et novateur. De plus, elles invitent à inventer de nouveaux codes de langage où sensation, perception et émotion sont au rendez-vous.

 

Pour cet atelier d’une journée, sous le thème de l’art urbain, nous utiliserons CoSpaces, une plateforme en ligne de création d’espaces virtuels et augmentés, ainsi que le module de construction pour le Merge Cube. Cette alliance vous permettra de concevoir du contenu en réalité augmentée déclenché à l’aide du Merge Cube. De cette façon, vous pourrez manipuler le cube physique dans votre main et voir votre création sous toutes ses facettes via votre appareil mobile.

 

Pour vire cette journée de création audacieuse, veuillez apporter : votre ordinateur portable, votre appareil mobile ( téléphone intelligent ou tablette tactile), votre bonne humeur et votre pensée créatrice

 

Pour avoir un aperçu des possibles : https://youtu.be/b-9cU_isKPo.

>> Suite à 13 h 30

Maison des métiers d’art et Salle F  – Jeudi 22 novembre de 10 h 00 à 12 h 00

Atelier textile                                                                                                      T

Animateurs de la Maison des métiers d’arts de Québec

102 - Sérigraphie

Imprimez un poster personnalisé avec la technique de la sérigraphie ! Dans cet atelier, vous serez invités à créer un motif de façon intuitive et spontanée. Nous utiliserons des caches en papier pour bloquer certaines parties de l’écran de sérigraphie et ainsi reproduire vos compositions sur un carré de tissu qui pourra servir d’affiche décorative.

*** Les participants ne peuvent pas partir avec leurs créations immédiatement après l’atelier. Les affiches doivent en effet séchées durant quelques heures.

Les affiches seront remises lors de la l’atelier du vendredi 29 novembre.

Maison des métiers d’art et Salle F  – Jeudi 22 novembre de 10 h 00 à 12 h 00

Atelier textile                                                                                                                                                                            T

Animateurs de la Maison des métiers d’arts de Québec

103 - Feutre à l’aiguille

La laine feutrée à l’aiguille est une technique simple et créative ! Grâce à cet atelier, vous pourrez créer un objet 3d (en utilisant une base en styromousse) personnalisé à l’aide du feutre.

Maison des métiers d’art et Salle F  – Jeudi 22 novembre de 10 h 00 à 12 h 00

Atelier textile                                                                                                                                                                            T

Animateurs de la Maison des métiers d’arts de Québec

104 - Marbrures sur tissu

La couleur est le cœur de l’expression dans cet atelier de marbrures ! La marbrure est un apprêt humide et visqueux, dans lequel il est possible de déposer différents pigments liquides, qui se retrouveront en flottaison sur ce mélange. Créez votre propre motif, en procédant à votre propre mélange de pigments de couleurs ! Presque instantanément, votre motif pourra ornementer carton et tissus !

BLOC 200 - Ateliers débutant à 13 h 30

Salle F  – Jeudi 28 novembre de 13 h 30 à 16 h 00    

201 – Les dallages de M.C. Escher démystifiés           T

STÉPHANE SIMARD, Brault & Bouthillier

À partir d’exercices concrets et quelques explications de l’animateur, les participants sont invités à comprendre, déchiffrés, et réaliser des mosaïques, inspirées des oeuvres de M.C. Escher.

VENDREDI 29 NOVEMBRE


BLOC 1100 - Ateliers débutant à 8 h 30

Salle A  – Vendredi 29 novembre de 8 h 30 à 9 h 30

1101 - La création documentaire dans la classe d’arts et de multimédia                                                                        S

MARC LAFOREST, École secondaire Mont-De-La Salle

 

Ce projet est le résultat d’une collaboration entre le théâtre Blüff et l’école secondaire Mont-de-la Salle à Laval. Suite au visionnement de trois courts métrages et au compte rendu du l’expérience documentaire d’une classe de secondaire 4 en multimédia nous verrons comment il est formateur et bénéfique d’initier les élèves à cette forme cinématographique. Cet atelier s’adresse autant à l’enseignant en arts plastique qu’à celui de multimédia.

Salle B  – Vendredi 29 novembre de 8 h 30 à 9 h 30

1102 - HORREUR/RECONSTRUCTION/TRANSFORMATION        T

VÉRONIQUE LESPÉRANCE, enseignante en arts plastiques, Collège Notre-Dame, Montréal

ARIANE GOULET, techno-pédagogue et enseignante en français au Collège Notre-Dame, Montréal

 

Trois projets interdisciplinaires réalisés par des élèves de 4e et 5e secondaires.

 

Horreur : Réalisation d’une bande dessinée macabre, à l’ambiance noire, intrigante, étouffante, angoissante de l’auteur Thomas Ott. Création d’une histoire tordue, à l’atmosphère lourde, grâce à une série de scénettes sans parole inspirées des techniques du maître incontesté de la carte à gratter.

 

Reconstruction : Projet d’exposition interactive présentée au printemps dernier à la maison de la culture Côte-des-Neiges.  Les œuvres, réalisées sous le thème de la reconstruction des souvenirs, étaient inspirées de l’histoire qui se dévoile dans nos photos de famille. Vases communicants dans la création, l’art et la littérature s’influencent et se complètent.

 

Transformation : En collaboration avec Hugues Poirier de l’atelier d’effets spéciaux Milsuite FX Inc., les élèves ont fabriqué de fausses plaies sur le thème de « Cyborgs ». Parés de leurs prothèses, ils ont poursuivi la transformation en photographie dans une ambiance post-apocalyptique.

Salle F  – Vendredi 29 novembre de 8 h 30 à 9 h 30

1103 - La classe inversée ; l’essayer c’est l’adopter             T

NATACHA BOUCHARD, enseignante à la CSDN

 

Présentation de propositions de création à découvrir en ligne par les élèves avec des plateformes accessibles et souvent connues des élèves. Atelier « mains sur les touches »

Salle G  – Vendredi 29 novembre de 8 h 30 à 9 h 30

1104 - Design citoyen à l’école primaire : de la conception à l’exposition     P – S

CATHERINE NADON et VALÉRIE YOBÉ, professeures à l’Université du Québec en Outaouais 

 

Cet atelier brosse le portrait d’une résidence de graphistes-chercheures qui s’est tenue à l’hiver 2019 dans une classe de 5e année du primaire à l’École Internationale du Village de Aylmer, à Gatineau. Ainsi, cette communication a pour but de décrire l’ensemble des projets de création réalisés autour de la thématique de la tornade durant les cinq mois qu’ont duré les ateliers bimensuels. Afin de dépeindre les nombreux projets de création soumis aux élèves, nous arrimerons les activités de création proposées aux principes du design social et de ses rapports avec la seconde compétence du PFEQ (Réaliser des créations plastiques médiatiques). Pour ce faire, nous présenterons entre autres comment les activités ont interrogé et suscité la prise de parole citoyenne chez les enfants (au sein de la classe, de l’école tout comme de la communauté), comment elles ont favorisé la co-création entre les pairs et comment elles ont permis d’investir l’espace public. De manière plus pratique, nous préciserons les paramètres des différents médiums employés et nous nous arrêterons finalement sur les différents modes de diffusion des projets de création (affiches, marquage au sol, distribution de pamphlets et exposition dans un centre d’exposition). Plus succinctement, nous aborderons en conclusion les rapports qui se sont établis entre les enseignants et les graphistes-chercheures en résidences ainsi que les influences mutuelles sur le processus de conception des activités et de ses apports quant à l’usage du design social dans la pratique des arts à l’école primaire.

Salle H  – vendredi 29 novembre de 8 h 30 à 9 h 30

1105 - L’enseignement des arts : un système ouvert sur le monde    P – S

MARYSE GAGNÉ, professeure à l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM

 

Le concept de système ouvert transposé à la classe d’art montre que la vitalité, le dynamisme, la viabilité même de l’enseignement des arts passe nécessairement par l’affirmation de son ouverture au monde extérieur. Un système ouvert a la particularité de pratiquer des échanges nombreux avec son environnement à l’opposé d’un système fermé qui vit plutôt replié sur lui-même (Durand, 2006). Bien que la classe d’art soit délimitée physiquement, qu’elle ait ses structures spécifiques et son caractère propre, son ouverture permet que l’apprentissage prenne sens pour les élèves et que ce lieu puisse ainsi devenir un véritable espace de création, de réalisation personnelle, un milieu de vie. Il s’agit de tirer parti de l’attrait qu’exerce la vie extérieure à la classe pour les adolescents en tentant de réduire la distance entre ce qui est vécu dans la classe et au-dehors. Les jeunes sont davantage stimulés et font davantage d’efforts si les activités proposées ont du sens pour eux et l’une des façons de rendre les activités signifiantes est de relier l’école et le monde.

 

De façon plus spécifique, il sera question dans cet atelier de décloisonnement des contenus d’enseignement, de reliance entre le monde et l’intériorité de l’élève et d’ouverture de l’école à la vie. Comme le disait Dewey il y a fort longtemps, « L’éducation n’est pas une préparation à la vie; l’éducation est la vie même. » Par le biais de théories et d’exemples de projets concrets, nous verrons comment, de l’aménagement de la classe à la planification, cette ouverture sur l’environnement peut bonifier l’enseignement des arts.

Salle I  – Vendredi 29 novembre de 8 h 30 à 9 h 30

1106 - (PFEQ) Que sont les repères culturels? Où les trouve-t-on dans le programme d’arts plastiques au primaire?   Pr – P – S

GENEVIÈVE CÔTÉ, Responsable des programmes d’études du domaine des arts et des dossiers Culture-Éducation (MEES)

Cette formation offre la possibilité d’approfondir la notion de repère culturel dans le programme d’arts plastiques du primaire au regard des trois compétences disciplinaires et du Programme de formation de l’école québécoise.

Les repères culturels améliorent la connaissance de la discipline chez l’élève, consolident le développement de ses compétences et enrichissent son rapport à la culture. Leur exploitation en classe permet à l’élève d’enrichir sa vision et sa compréhension du monde. Les repères culturels aident l’élève à saisir le dynamisme et l’influence des arts dans la société.

Les œuvres à créer, à interpréter et à apprécier sont des entrées privilégiées d’intégration de la dimension culturelle à l’école. Grâce à celles-ci, l’élève perçoit la richesse des divers langages artistiques relevant d’un patrimoine culturel d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui.

Salle J  – Vendredi 29 novembre de 8 h 30 à 9 h 30

1107 - Projets gagnants pour élèves difficiles à gagner!      S

MARIE-JOSÉE GOULET, École de la Lancée, CSDM

 

Enseignante auprès d’élèves ayant des troubles de comportements depuis plus de 15 ans, je vous présente mes projets gagnants!

 

Sans prétendre réinventer la roue, je vous offre une banque d’idées que vous pourrez adapter dans vos classes. Je crois que les thèmes abordés peuvent être présentés tant au primaire qu’au secondaire, il n’en tient qu’à vous de cibler vos objectifs.

 

Mon expérience dans les écoles affiliées au Centres jeunesse de Montréal me pousse à créer des projets qui intéresseront les jeunes.  Grâce aux thèmes et aussi à  l’esthétisme proposés, les élèves se sentent valorisés par le biais des arts.

Cet atelier vous proposera des exercices et des projets mettant en valeur les techniques, la récupération de matériaux divers , mais surtout le plaisir de réaliser une œuvre personnelle et originale.

 

Développer des techniques qui permettront aux élèves de réussir leur projet est une préoccupation constante pour moi. Ce sera un grand plaisir de partager mes trucs avec vous!

BLOC 1200 - Ateliers débutant à 13 h 00

Salle A  – Vendredi 29 novembre de 13 h 00 à 15 h 15

1201 - Atelier de création de costumes et accessoires      S

STÉPHANE SIMARD, Brault & Bouthillier

 

À la suite d’une brève présentation des matériaux disponibles et les propositions de l’animateur, les participants, en équipe de deux, sont invités à créer un ou des éléments vestimentaires réalistes, futuristes ou farfelus, en s’inspirant de différents courants vestimentaires tel que cosplay, steampunk, ou de superhéros.

Atelier qui se propose convivial, agréable et dynamique afin d’approfondir les propositions et de se ressourcer, dans un contexte d’échange et de partage.  

 

>> Suite à 14 h 15

Salle B  – Vendredi 29 novembre de 13 h 00 à 14 h 00

1202 - Les chaises de la diversité : Un projet développé à partir des ressources ÉducArt du MBAM                           T

Maria Abou-Nader et Thibault Zimmer, Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys

 

Depuis le lancement d’ÉducArt en septembre 2017, plusieurs activités pédagogiques ont été développées et réalisées dans les classes aux quatre coins du Québec afin de créer des liens pertinents entre la collection encyclopédique du Musée avec les programmes disciplinaires enseignés dans nos écoles. Ce faisant, les enseignantes impliquées dans ce projet ont été amenées à développer des activités pédagogiques en arts plastiques en utilisant les ressources d’ÉducArt tels que « Fauteuil Fake » de Danful Yang. Dans le cadre du cours d’arts plastiques, les élèves au primaire se sont approprié l’objet culturel sur la plateforme ÉducArt, afin de réaliser une œuvre portant sur le thème de la diversité culturelle. Ainsi, les élèves ont construit leur propre interprétation de l’œuvre et pu s’exprimer sur leur compréhension du thème en question. Nous soulignons dans cet atelier, les démarches et réflexions pédagogiques de ce projet quant à l’utilisation des œuvres du Musée au biais du numérique.

Salle F  – Vendredi 29 novembre de 13 h 00 à 14 h 00

1203 - La plateforme éducative de BAnQ : intégrer la culture sous toutes ses formes dans la salle de classe en contexte numérique       P – S

MATHIEU THUOT-DUBÉ ET JULIE MAES, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)

 

Cet atelier vise à présenter et à mettre en pratique la première plateforme numérique éducative de BAnQ à travers la co-création exploratoire de situations d’apprentissage et d’évaluation en arts plastiques.

 

Arrimée au PFEQ, cette plateforme constitue un outil complémentaire à l’enseignement des arts plastiques permettant de découvrir, d’apprécier et d’utiliser le vaste ensemble d’objets culturels de l’institution. Les collections de BAnQ rassemblent un patrimoine documentaire unique et précieux, incluant tant des œuvres d’art (gravures, estampes, livres et reliures d’art, photographies, etc.) qu’une diversité d’objets de culture tels que des catalogues d’exposition, des affiches et programmes de spectacles ou encore des écrits de critiques d’art.

Ces documents témoignent de l’évolution culturelle et de la liberté de création artistique de la société québécoise, des premiers dessins de soldats topographes en passant par les plus grandes figures de la modernité artistique au Québec.

 

Dans un contexte où la censure et les questions relatives aux droits d’auteur influencent les pratiques artistiques, mais aussi l’accès aux documents de culture, cette plateforme guide les enseignant(e)s dans la création d’activités pédagogiques, facilitant ainsi l’intégration des arts en salle de classe. Elle met également de l’avant le rôle de l’enseignant(e) à titre de générateur de liens et de passeur culturel.

 

Cet atelier non commandité est destiné à tous les acteurs du milieu scolaire et particulièrement aux enseignant(e)s et futur(e)s enseignant(e)s intéressé(e)s à explorer des avenues de projets et à découvrir le potentiel qu’offre cette plateforme.

 

Chaque participant(e) bénéficiera, à terme, d’un accompagnement personnalisé dans la recherche en ligne des collections de BAnQ et du suivi nécessaire à la réalisation de son projet. À noter qu’il est préférable que les participant(e)s soient doté(e)s d’un ordinateur ou d’une tablette numérique pour participer à l’atelier.

Salle G  – Vendredi 29 novembre de 13 h 00 à 14 h 00

1204 - La rencontre d’un artiste, des élèves et l’art du vitrail        T

PHILIPPE BETTINGER, enseignant en arts plastiques, Collège Champagneur

 

Philippe Bettinger est l’héritier d’une tradition familiale : l’art du vitrail. Il a travaillé avec son père et son grand-père ou seul à la création ou à la restauration de nombreuses verrières au Québec. Il mène, depuis une quinzaine d’années, parallèlement à sa carrière d’artiste du vitrail, une activité de diffusion artistique, qui consiste à familiariser les élèves avec l’art du vitrail. Il sillonne les différentes écoles du Québec et d’ailleurs en réalisant différents projets adaptés aux besoins spécifiques de la clientèle. L’atelier présente le travail de l’artiste et permet aux élèves de se familiariser avec l’art du vitrail et de réaliser une œuvre personnelle. Ces ateliers sont réalisés grâce au programme « Culture éducation ». Philippe Bettinger est également enseignant en arts plastiques au secondaire dans la région de Lanaudière.

Une activité avec un souci pédagogique s’est développée au fils des années autour du travail, plus spécifiquement autour du traitement de la couleur dans le vitrail. Généralement, les ateliers nécessitent deux visites de l’artiste, qui permettent une certaine initiation à l’art du vitrail et à ses techniques à travers une pratique contemporaine de cet art. Cependant, certaines écoles ont pu bénéficier d’un programme particulier permettant à l’artiste de passer plus de temps dans l’école. Ce temps « supplémentaire »  a permis la réalisation de projets plus imposants.

L’atelier présenté durant le congrès présentera le parcours de l’artiste à travers différents projets réalisés au cours des dernières années avec des clientèles variées (garderies, groupes du primaire ou du secondaire) et de différentes durées (journées ou semaines). Cet atelier permettra aussi aux participants d’échanger sur les expériences pédagogiques possibles et aux retombées positives à la suite à la venue d’un artiste dans leur milieu.

Salle H  – Vendredi 29 novembre de 13 h 00 à 14 h 00

1205 - Projets signifiants : la relève en enseignement des arts     P  - S

JOËLLE TREMBLEY, professeure à l’École d’art de l’Université Laval

ÉMILIE LEMIEUX, AMÉLIE STAES-LÉVESQUE et CAMILLE RANCOURT-DUCHESNE, finissantes au BEAP de l’Université Laval

 

Description à venir…

Salle I  – Vendredi 29 novembre de 13 h 00 à 14 h 00

1206 - Lalita’s Art Shop : Apprendre par l’Art et le jeu      T

ÉLYSE CHARETTE, Lalita’s Art Shop

 

Lalita’s Art Shop est une entreprise dévouée à introduire l’Art au quotidien de nos enfants! Lors de cet atelier, nous présenterons différentes activités que les enseignants peuvent réaliser avec nos jeux éducatifs afin d’introduire des notions pédagogiques de façon ludique ainsi qu’aux élèves d’apprendre des notions artistiques tout en jouant! Nous dévoilerons la 3e édition de notre concours annuel de création, une SAÉ clé en main offerte aux enseignants à réaliser en classe. Le gagnant verra son œuvre imprimée sur différents produits, donc gagnera sa propre collection Lalita’s Art Shop!

 

Finalement, nous présenterons les différents ateliers ainsi que les formations pour enseignants offerts par Lalita’s Art Shop en milieu scolaire.

Salle J  – Vendredi 29 novembre de 13 h 00 à 15 h 15

1207 - Un monde d’artiste en réalité virtuelle    S

NADINE BELZILE, enseignantes au Collège Durocher Saint-Lambert

MAUDE L’AMOUREUX, conseillère pédagogique au RÉCIT

 

Présentation d’un projet de réalité virtuelle, photo 360 d’environnements décrivants l’œuvre d’artistes visuels et créés par des élèves de 5e secondaire. À visionner dans les casques oculus go ou des cardboard & utilisation de l’application en ligne Thinglink pour la réalisation de la partie interactive. Pour la partie pratique, les participants devront avoir un ordinateur.

>> Suite à 14 h 15

Maison des métiers d’art  – Vendredi 29 novembre de 13 h 00 à 15 h 15

1208 - Atelier textile : sérigraphie        T 

ANIMATEUR de Maison des métiers d’art de Québec

 

Imprimez un poster personnalisé avec la technique de la sérigraphie ! Dans cet atelier, vous serez invités à créer un motif de façon intuitive et spontanée. Nous utiliserons des caches en papier pour bloquer certaines parties de l’écran de sérigraphie et ainsi reproduire vos compositions sur un carré de tissu qui pourra servir d’affiche décorative.

 

12 places disponibles

Frais de 20$

 

>> Suite à 14 h 15

BLOC 1300 - Ateliers débutant à 14 h 15

Salle B  – Vendredi 29 novembre de 14 h 15 à 15 h 15

1301 - L’objet culturel numérisé comme déclencheur d’un enseignement transdisciplinaire ; la cocréation pédagogique par l’intégration des arts      T

MATHIEU THUOT-DUBÉ, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)

 

Inspirer un changement dans les pratiques enseignantes par l’enseignement des arts

 

Dans le contexte du développement et de la mise en œuvre du projet ÉducArt du Musée des beaux-arts de Montréal, j’ai été mandaté de rassembler des enseignants au secondaire, de toutes les disciplines, afin de cocréer des projets pédagogiques. Au cœur de ces projets se trouvent les objets culturels numérisés (œuvres d’art, objets de design, objets historiques) qui proviennent de la collection encyclopédique du MBAM. Les enseignants volontaires étaient ainsi appelés à dégager le potentiel pédagogique de ces objets et à les faire vivre dans leurs disciplines respectives. Les enseignants se retrouvent, au préalable, en état de cocréation pédagogique, où la lecture transversale de l’objet culturel numérisé fait ressurgir la spécialisation disciplinaire de chacun. Cette collaboration disciplinaire devient un apport important afin de comprendre cet objet culturel numérisé et d’en identifier son utilité en classe. Sont présentés ici les résultats de ma recherche à la maitrise qui placent l’enseignant d’arts plastiques comme spécialiste du geste de création et de l’interprétation des objets culturels numérisés. Les enseignants d’arts qui utilise depuis de nombreuses années des stratégies d’enseignement qui permettraient aux autres disciplines enseignées au primaire et au secondaire d’intégrer plus en profondeur l’approche culturelle à l’enseignement. Il s’agit ici de considérer les pratiques de l’enseignant d’arts plastiques comme modèle d’intégration de la culture pour les autres disciplines enseignées.

Salle F  – Vendredi 29 novembre de 14 h 15 à 15 h 15

1302 - Art textile à la programmation   T

ESTHER SIMARD ST-PIERRE, coordinatrice, École en réseau

 

Les activités créatrices traditionnelles de l’artisanat ont été revisitées et revitalisées grâce au numérique. Aujourd’hui, les arts textiles combinent les techniques provenant des métiers d’arts (tissage, tapisserie et broderie) et des arts visuels (performance, installation, vidéo, multimédia) ce qui permet une plus grande liberté dans la création.

 

C’est autour de ces prémisses que nous vous expliquerons comment 7 classes en réseau, accompagnées d’une artiste du textile et d’une historienne de l’art, ont co-construit une variété de créations textiles.

Salle G  – Vendredi 23 novembre de 14 h 15 à 15 h 15

1303 - La vidéo d’art - quand la caméra nous apprend à regarder autrement      T

MARTINE GIGNAC ET RENÉ ROBITAILLE, Œil cinéma

 

Parfois ludique, parfois troublante, mais toujours surprenante, la vidéo d’art reste un territoire peu fréquenté des élèves. Alors que cette méconnaissance pourrait être une faiblesse, elle devient plutôt une force puisqu’elle pousse à avancer dans des chemins inconnus. Les élèves sortent alors de leurs clichés et doivent s’aventurer dans une véritable quête artistique : explorer la matière vidéo et sonore, expérimenter, ressentir, assembler, composer, rythmer. Loin des scénarios convenus, les jeunes nous offrent des œuvres fortes et originales.

 

À travers des exemples concrets (tirés d’œuvres vidéo créées par des artistes et/ou par des jeunes), l’atelier vise à explorer ensemble les processus utilisés et imaginer de nouveaux projets de création qui pourraient être proposés aux élèves.

 

L’atelier est animé par Martine Gignac, chargée de projet pour L’OEIL CINÉMA, un organisme dédié à l’éducation cinématographique des jeunes.

Salle H  – Vendredi 23 novembre de 14 h 15 à 15 h 15

1304 - Matériaux, gestes et techniques au primaire, enfin démystifié!     P

ANNE CARDIN, enseignante répondante en arts plastiques, École de la Baie St-François

CHRISTINE GOSSELIN, École de la Baie St-François

 

En se référant aux savoirs essentiels et aux éléments de contenu du programme d’arts plastiques au primaire, nous allons vous présenter ces capsules qui vous permettront d’exploiter leur contenu personnellement ou en classe avec vos jeunes.  Ces capsules vous présentent les outils, les gestes et les matériaux en lien avec les techniques à exploiter du 1er au 3ème cycle.  Pour s’y familiariser, sont également incluses, des idées, des propositions de création que nous exploiterons lors de cet atelier. Ces capsules seront disponibles sur Internet.

Salle I  – Vendredi 23 novembre de 14 h 15 à 15 h 15

1305 - Le RÉCIT ARTS vous offre sur un plateau…         T

BRIGETTE-LOUISE LESSARD, conseillère, Récit ARTS

 

Le service national du RÉCIT domaine des arts est à votre service depuis presque 20 ans ! Dans cet atelier, nous vous ferons visiter notre toute nouvelle interface web, ses formations gratuites et ses nombreuses ressources mises à votre disposition. Nous vous informerons des mesures mises en place pour le développement professionnel telles qu’Artico PraTIC, Campus RÉCIT et notre chaîne YouTube. Enfin, vous découvrirez comment nous suivre via les réseaux sociaux.  

 

Le RÉCIT ARTS vous équipe en TIC!

BLOC 1400 - Ateliers débutant à 15 h 30

Salle A  – Vendredi 23 novembre de 15 h 30 à 16 h 30

1401 - Et si le processus comptait plus que la finalité? - nouvelles approches à l’enseignement des technologies émergentes.          S

MARIE-PIER VIENS, enseignante au Collège Sainte-Anne et chargée de cours à l’UQAM

Description à venir...

Salle B  – Vendredi 23 novembre de 15 h 30 à 16 h 30

1402 - La Galerie des mystères : une expérience immersive innovante     S

AUDREY GENOIS ET JULIA ROBERGE VAN DER DONCKT, MOMENTA | Biennale de l’image

 

Né de la collaboration entre MOMENTA | Biennale de l’image et le studio Dpt., La Galerie des mystères est un jeu vidéo éducatif en ligne et gratuit visant à faire découvrir l’art contemporain québécois aux jeunes de 9 à 12 ans. Il a été développé afin de répondre à un besoin de diffusion du travail des artistes québécois contemporains dans l’enseignement des arts en milieu scolaire. Le jeu permet aux enseignantes et enseignants en arts plastiques du 2e et du 3e cycle du primaire de réaliser des activités d’appréciation d’œuvres d’art (Compétence 3). Cet outil pédagogique interactif sur l’art contemporain et la photographie peut s’adapter à différentes situations d’apprentissage en groupe ou individuelles. Empruntant des éléments propres aux jeux vidéo,  la Galerie des mystères est une quête captivante dans laquelle l’élève doit relever des défis qui l’amènent à découvrir et à analyser des œuvres d’art. Dans le cadre de cet atelier, nous inviterons les enseignantes et enseignants à explorer l’aventure de La Galerie des mystères et à découvrir les œuvres d’artistes d’ici qui y sont présentées, tout en se familiarisant avec le guide pédagogique qui accompagne cette expérience interactive, conçu pour favoriser l’utilisation du jeu comme outil d’apprentissage en classe.

Salle F  – Vendredi 23 novembre de 15 h 30 à 16 h 30

1403 - Création de quizz       P – S 

Julie Sivret, enseignante à Commission scolaire de la Capitale

 

Avec le site internet Quizizz, les enseignants pourront vivre l’expérience du quizz, ensuite viendras la démonstration comment créer ses propres quizz et pour finir exploration des différentes possibilités en pédagogie artistique.

Salle G  – Vendredi 23 novembre de 15 h 30 à 16 h 30

1404 - Des outils pour intégrer la culture en classe           T

CAROLINE PARÉ, Conseillère, Équipe culture-éducation

 

Cet atelier propose de faire découvrir aux participants différents programmes, ressources et outils développés dans le cadre du protocole d’entente Culture-Éducation, mis en œuvre de concert avec le ministère de l’Éducation et de  l’Enseignement supérieur ainsi que le ministère de la Culture et des Communications. Parce qu’ils facilitent la préparation et la tenue d’activités culturelles signifiantes et formatrices, ces programmes, ressources et outils contribuent à enrichir les expériences culturelles proposées aux élèves et à favoriser les apprentissages dans toutes les disciplines. Activités d’apprentissage et projets riches de culture, ateliers animés par des artistes, des écrivains ou des scientifiques, suggestions de ressources éducatives, sorties culturelles, recherches en matière de culture-éducation : une foule de ressources pédagogiques de qualité et d’initiatives dynamiques qui placent la culture au cœur de l’enseignement sont présentées.

 

Note : L’Équipe culture-éducation assure la mise en œuvre de l’entente Culture-Éducation de concert avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ainsi que le ministère de la Culture et des Communications. Ainsi, ces ressources s’adressent à tous les jeunes, du préscolaire au secondaire, et ce, dans toutes les disciplines.

Salle H  – Vendredi 23 novembre de 15 h 30 à 16 h 30

1405 - L’art d’aimer l’environnement : une plateforme pédagogique en ligne pour les enseignants branchés à l’interdisciplinarité       T

GABRIEL MARCOTTE, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

MAIA MOREL, Professeure à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

 

Le mouvement de grève pour le climat qui s’est déclenché en mars dernier dans des centaines de villes dans le monde souligne l’urgence du problème et manifeste un engagement social sans précédent. Ces considérations mettent en avant l’éducation et les pratiques des enseignants qui, dans l’exercice de leurs fonctions, sont amenés à adopter une posture critique face aux politiques touchant les questions environnementales. Notre communication vise la présentation d’une plateforme pédagogique en ligne Arts & ERE, consacrée à la mise en valeur du potentiel éducatif de l’art, et notamment en lien avec l’éducation relative à l’environnement (ERE). L’objectif de la plateforme pédagogique proposée est de créer un maillage entre l’art contemporain et le domaine général de formation « Environnement et consommation ». Elle devrait fournir aux enseignants des pistes pour la mise en place d’une éducation pour l’environnement (par l’art), en générant ainsi chez eux de nouveaux savoirs professionnels, culturels, et citoyens.

Salle I  – Vendredi 23 novembre de 15 h 30 à 16 h 30

1406 - Enseigner le cinéma dans le cours optionnel Arts plastiques et multimédia     T  

CAROLINE MARTIN, chargée de cours et chercheuse postdoctorale, Université de Montréal

 

Il y a plus de 50 ans, le rapport Rioux recommandait l’enseignement du cinéma à titre de discipline artistique aux élèves de 3e à 5e secondaire, tout en soulignant que dès la troisième année du primaire « on peut déjà prévoir la création de séances de projection […] des films pouvant être reçus par des enfants de cet âge » (Rioux, 1969, tome 2, p.48). Si le cinéma n’a toujours pas fait sa place au sein des disciplines du domaine des arts du PFEQ, le curriculum prescrit des enseignants québécois, peut-on supposer qu’il aurait fait sa place dans le curriculum réel, donc dans les classes ?

 

Cette conférence fera état d’une recherche doctorale récente (mai 2019) qui dévoile que des enseignants du cours optionnel arts plastiques et multimédia intègrent avec conviction le cinéma à leur planification, et ce, malgré le peu de formation initiale (Baccalauréat en éducation artistique), de matériel pédagogique et l’absence de contenus disciplinaires dans le PFEQ. À partir de l’analyse de deux études de cas, la question des contenus enseignés, des approches pédagogiques adoptées et de la conception du cinéma des enseignantes et de leurs élèves seront discutées. En prenant comme comparatif le système d’éducation du Royaume-Uni et de la France, une réflexion sur l’avenir du cinéma dans notre système québécois sera également discutée à partir des conclusions de l’étude et de recherches récentes menées en Europe sur ce sujet (Laborde, 2017 ; Bulman, 2017 ; Buckingham, 2003).

Salle J  – Vendredi 23 novembre de 15 h 30 à 16 h 30

1407 - Une ville en 3D    S  

VANESSA TESSIER, enseignante à l’École Le Prélude

 

L’atelier vise à présenter un projet créatif en utilisant l’imprimante 3D.

Il montrera à ses participants toutes les étapes de la SAE en lien avec ce projet. Il leur permettra aussi d’apprendre les rudiments du logiciel de dessin 3D tinkercad et d’ainsi créer un bâtiment. Une démonstration d’impression pourra être présentée ainsi que la suite de cette SAE qui comporte du montage Photoshop.

SAMEDI 30 NOVEMBRE


BLOC 2100 - Ateliers débutant à 8 h 30

Salle A  – Samedi 30 novembre de 8 h 30 à 9 h 30

2101 - Création d’un personnage original grandeur Nature (COSPLAY) avec des matériaux novateurs     T

NADINE BELZILE, enseignante arts plastiques et arts plastiques et multimédia, Collège Durocher Saint-Lambert

 

Concevoir en classe d’art des costumes de type « COSPLAY », c’est possible!

 

Y intégrer des lumières au DEL, de la modélisation 3D et présenter le tout dans un casque OCULUS aussi. L’Utilisation de matériaux et d’outils non traditionnels et de matériaux recyclés est privilégiée. Venez découvrir les étapes et le processus de création de 71 élèves de 3e secondaire! Partage du cahier de projet!

Salle B  – Samedi 30 novembre de 8 h 30 à 9 h 30

2102 - Le deuxième secondaire en classe régulière: planification sur une année        T

CATHERINE DESILETS  et JESSICA LEMUS-COTO, enseignantes en arts plastiques, École secondaire Anjou

 

Présentation de 10 projets s’appuyant sur le programme du ministère de l’éducation. Le langage plastique du 1er cycle est abordé à travers différents médiums et techniques: dessin, peinture, céramique, médiums mixtes, couture et linogravure. Des projets simples qui s’inspirent de l’histoire de l’art et des artistes contemporains. Pour chaque projet, des documents à partager ainsi que des courts travaux sur l’appréciation. Voici  le fruit d’une collaboration entre 2 enseignantes qui s’inspirent l’une de l’autre.

Salle F  – Samedi 30 novembre de 8 h 30 à 9 h 30

2103 - Atelier FX de moulage / coulage corporel          P – S

HUGUES POIRIER ET CATHERINE OUELLETTE, Les créations Milsuite FX

 

Les participants vont utiliser une technique de moulage temporaire pour reproduire un doigt, nez ou autre. Ensuite ils vont couler leur moule avec du silicone, pour finir ils vont peinturer/maquiller leurs doigts suite à la démonstration de l’animateur.

Salle G  – Samedi 30 novembre de 8 h 30 à 10 h 45

2104 - Impact des environnements pédagogiques sur l’enseignement des arts au primaire en milieu urbain       (P)

ÉLYSE MATHIEU, conseillère pédagogique à la CSDM et MAURICE CLOUTIER, Commission scolaire de Montréal

 

Les enseignants spécialisés en arts sont appelés à enseigner dans des lieux qui varient énormément d’une école à l’autre, d’une ville à l’autre. L’environnement dans lequel nous enseignons a-t-il un impact sur les apprentissages? Nous vous invitons à venir rencontrer des chercheurs, qui travaillent sur cette problématique.

 

Dans un premier temps vous seront présentés les premiers constats du volet 1 d’un projet d’étude, mené depuis l’automne 2018 par une équipe de professeurs, de l’École de design de l’UQAM en collaboration avec des conseillères pédagogiques en art de la CSDM. La démarche, fondée sur des entretiens et des observations in situ dans les écoles primaires en milieu urbain, porte sur une diversité d’environnements pédagogiques à l’enseignement des disciplines artistiques et vise à élaborer des stratégies-scénarios de revalorisation pour ces espaces spécialisés qui méritent l’attention de tous.

 

Suivra ensuite une période d’échange et de discussion autour de l’impact des environnements pédagogiques sur la qualité de l’enseignement des arts et plus précisément dans le cadre du congrès, sur les cours d’arts plastiques au primaire.

 

>> Suite à 9 h 45

Salle H  – Samedi 30 novembre de 8 h 30 à 9h 30

2105 - Du 2D au 3D           S

ANNE CARDIN, École secondaire de la Baie St-François

 

Démystifier l’art abstrait. Apprécier des œuvres abstraites 2D qui serviront d’inspiration. Amener l’élève à apprivoiser des formes abstraites en 2D, se les approprier et les imaginer en 3D. Réaliser une œuvre 3D.

Salle I  – Samedi 30 novembre de 8 h 30 à 9 h 30

2106 - Quand l’art résonne avec l’identité francophone, du Québec au Manitoba  T

JULIE LANDRY, Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois, Val d’Or, Québec

MICHÈLE CADIEUX, Division scolaire franco-manitobaine, Winnipeg, Manitoba

MAIA MOREL, professeure à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

L’objectif de cette présentation est de partager les résultats de recherches et de pratiques sur l’art comme expression d’une identité culturelle. Elle vise plus précisément une expérience québécoise et franco-manitobaine portant sur un projet d’art postal.

Cette collaboration au niveau du secondaire (entre des élèves de la Division scolaire franco-manitobaine à Winnipeg et de la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois à Val-d’Or) était destinée à créer des liens entre les jeunes francophones des deux provinces partenaires. Nous allons, après avoir présenté quelques points de repère théoriques, exposer le déroulement, les défis et les fruits de notre démarche. Enfin, nous partagerons avec les participants les possibilités de faire naître de nouveaux projets avec l’appui du SRCQ (Secrétariat aux relations canadiennes du Québec, programme d’appui à la francophonie canadienne), organisme qui a soutenu notre initiative, nous permettant ainsi de questionner l’identité francophone, d’une province à l’autre, par le biais de la création.

Salle J  – Samedi 30 novembre de 8 h 30 à 9h 30

2107 - Les Jeunes Muralistes du quartier St-Roch          P  

LUCIENNE CORNET, artiste en projet MCCQ-MEQ, École des Berges

 

L’atelier consistera en la présentation, sous forme de projections, d’ateliers déjà réalisés avec des enfants du primaire et en l’exécution, sur place, de deux murales par deux jeunes qui ont travaillé cette année avec moi.  Découvrir le langage des formes et des couleurs pour construire de grands tableaux et de grands dessins réalisés par les enfants sur les murs de l’école et des maisons du quartier St Roch. Le dynamisme, la fraicheur et la sensibilité des enfants du primaire embellissent et donnent vie aux murs.  Les œuvres peintes sont le témoignage de cette belle diversité culturelle qui règne au sein du quartier.  L’accent est mis sur l’identité singulière de chacun à travers un travail d’équipe.  Transmettre aux jeunes ma passion pour la création, le langage artistique, la liberté d’expression.  Responsabiliser les jeunes dans la recherche de murs pour réaliser des œuvres d’art de rue. Les jeunes sont initiés et participent aux démarches de demande d’autorisation aux propriétaires de murs. Ils réalisent des œuvres de rue ou « street art », à distinguer du « graffiti » sauvage qui est un manque de respect d’autrui. Une leçon de civisme accompagne cet apprentissage à communiquer les valeurs de beauté et de joie.

BLOC 2200 - Ateliers débutant à 9 h 45

Salle A  – Samedi 30 novembre de 9 h 45 à 10 h 45

2201 - La résidence d’artiste en milieu scolaire             T

AMÉLIE BERNARD, enseignante spécialiste en arts plastiques, Académie Dunton

 

Depuis 2011, l’Académie Dunton (école publique de la CSDM) accueille chaque année un artiste en résidence en ses murs, afin de permettre à ses élèves d’avoir un contact direct avec un artiste, mais aussi d’exposer à ses côtés. Venez explorer une façon peu commune de stimuler les élèves, et poser vos questions à une enseignante passionnée.

Salle B  – Samedi 30 novembre de 9 h 45 à 10 h 45

2202 - Sortir des murs de l’école pour rencontrer l’art pour vrai!  2 expériences aux antipodes aux conclusions surprenantes        P – S  

SOPHIE TURCOT ET KARINE POIRIER, enseignantes à l’École secondaire Dorval-Jean XXIII

 

Issues de deux milieux et contextes d’enseignement des arts visuels totalement différents, les enseignantes ont choisi de sortir des murs de leur école respective pour faire rayonner et bonifier l’expérience artistique de leurs élèves. Sophie Turcot, enseigne les arts exclusivement à l’adaptation scolaire dans la région des hautes Laurentides. Karine Poirier enseigne en secondaire 5 au régulier et au PEI dans un contexte multiculturel, dans l’ouest de l’île de MTL.

 

Deux projets stimulants et inspirants qui vont fait découvrir aux acteurs, la richesse d’un contexte d’exposition professionnel favorisant le rapprochement avec la communauté, vecteur d’un épanouissement incalculable!  Non sans surprise, les projets se sont avérés d’excellents liants culturels de part et d’autre et se sont révélés être signifiants pour tous les participants. Comment valoriser les arts?...  Ici, nous croyons avoir trouvé une partie de la réponse.

Salle F  – Samedi 30 novembre de 9 h 45 à 10 h 45

2203 - Instagram VS Réalité         S – C – U

EMMANUEL LAFLAMME, Artiste à l’école

 

L’atelier met l’accent sur l’aspect superficiel des médias sociaux en invitant les participants à créer une paire de photos démontrant l’écart qui peut exister entre l’image projetée et la réalité. Le but de l’atelier est de sensibiliser les élèves au côté pernicieux des médias sociaux, plus spécifiquement en ce qui a trait à la perception de l’autre et de soi-même.

Salle H  – Samedi 30 novembre de 9 h 45 à 10 h 45

2204 - L’éducation artistique holistique : Pourquoi? Comment?         T

CHRISTINE FAUCHER et MARYSE GAGNÉ, professeures à l’UQAM

 

Vous aurez l’occasion, lors de cette présentation, de vous initier aux grands principes de  l’éducation holistique. L’élan fondamental de ce mouvement éducatif, apparu au milieu des années 1980, repose sur la recherche de transformation liée à la croissance continue de l’individu et de la société. Partageant des affinités avec la psychologie humaniste (Garbutt, Roenpagel, 2018), l’éducation holistique aborde le problème de la fragmentation en proposant un programme d’approches intégratives pour l’apprentissage et l’enseignement. L’éducation holistique est également axée sur le développement intégral de l’apprenant, en l’appréhendant dans toutes ses dimensions (London, 2006): intellectuelle, physique, affective, esthétique, sociale et spirituelle. En outre, ce modèle est compatible avec les visées de plusieurs curriculums éducatifs occidentaux, dont celui du Québec. En effet, l’approche socioconstructiviste, sur laquelle s’appuie le PFÉQ, implique que les enseignants mettent en place, pour les élèves, des situations d’apprentissages complexes, riches sur le plan du sens et favorisant le transfert des connaissances.

 

Mais en quoi le modèle de l’éducation holistique, et les approches qui en découlent, est-il pertinent pour la classe d’art d’aujourd’hui? En quoi répond-il aux besoins actuels des élèves? En d’autres termes : pourquoi s’y intéresser? C’est ce que vous permettra de découvrir cette communication lors de laquelle les grands enjeux, filiations et origines historiques de l’éducation holistique seront abordés, et ce, sous différents angles : philosophiques, pédagogiques, psychologiques, etc. Des exemples concrets de projets inspirés de l’éducation artistique holistique seront également présentés afin d’illustrer comment ce modèle contribue, par l’art, à nourrir la quête de sens des jeunes et de leurs communautés, tout en jetant un éclairage unique et judicieux sur les grands enjeux éducatifs, culturels, environnementaux et sociétaux de notre époque.

Salle I  – Samedi 30 novembre de 9 h 45 à 10 h 45

2205 - Impacts de l’appréciation du l’attention des élèves du 2ème cycle du primaire      T  

PEDRO MENDONÇA, chargé de cours, étudiant et chercheur, Université de Sherbrooke

 

La 3e compétence disciplinaire en arts plastiques à l’école primaire, soit ‘‘apprécier des œuvres d’art’’ et à ses répercussions sur ses seuils d’attention des élèves est au cœur de notre atelier.

 

Apprécier des œuvres d’art ou des objets de la culture développe la littératie visuelle, c’est-à-dire l’habileté à extraire un sens des informations présentées sous forme d’images. Il s’agit de la compétence à interpréter, évaluer et se représenter le sens de l’information visuelle (Baylen et D’Alba, 2015; D’Amelio, 2017). Des recherches soutiennent que les activités d’appréciation artistique peuvent aussi avoir un impact significatif sur l’attention des participants (Greene, Kisida et Bowen, 2013, 2014).

 

Pendant une année scolaire, nous avons suivi 5 classes d’élèves dans deux écoles primaires. Nous avons mis en place un protocole qui nous a permis recueillir des données lors d’activités d’appréciation effectuées selon la méthode Visual Thinking Strategies (VTS) (Yenawine, 2013).

Nous avons investigué chez les élèves, le potentiel d’amélioration de l’attention que peut apporter la méthode, mais également ses impacts sur leur habileté à extraire un sens des images. Des variables liées à l’attention visuelle ont été mesurées chez nos sujets en comparant ces dernières auprès d’un groupe témoin. Nos résultats soulignent que des changements importants au niveau du sens d’observation et de l’attention soutenue des élèves se produisent, lorsque le protocole VTS est mis en place.

Salle J  – Samedi 30 novembre de 9 h 45 à 10 h 45

2206 - Nouvelles avenues en art contemporain : les œuvres phares de l’édition 2019 de la Biennale de Venise    T  

CATHERINE NADON, professeure, Université du Québec en Outaouais

 

Depuis sa toute première édition en 1895, ce prestigieux événement vénitien attire l’attention de la communauté artistique internationale. La Biennale est surnommée « les Olympiques de l’art contemporain » en raison de la représentation de nombreux pays dans les pavillons thématiques des Giardini, tous en lice pour remporter le prestigieux Lion d’or. La Biennale de Venise suscite l’engouement des conservateurs et des commissaires de partout, venus afin de s’inspirer pour programmer les expositions à venir dans leurs institutions. La Biennale de Venise est donc reconnue pour recenser les tendances les plus émergentes de l’art contemporain. Elle représente ainsi une source des plus pertinentes pour actualiser notre regard sur la création d’aujourd’hui.

 

Dans le cadre de cet atelier, il est question de présenter certaines des œuvres les plus marquantes son édition 2019 afin d’offrir un bref panorama des nouvelles avenues de l’art contemporain. En guise de conclusion, une activité de partage sera proposée afin de réfléchir aux différentes pistes de réinvestissement de ces pratiques dans la formation en arts plastiques au primaire et au secondaire.

BLOC 2300 - Ateliers débutant à 14 h 15

Salle A  – Samedi 30 novembre de 14 h 15 à 15 h 15

2301 - L’éducation à la sexualité dans la classe d’arts plastiques : stéréotypes sexuels et vidéoclips       S – C – U  

CAROLINE MARTIN, chargée de cours et chercheuse postdoctorale, Université de Montréal

 

Spécialiste de l’image du milieu scolaire, l’enseignant d’arts plastiques est l’intervenant idéal pour introduire les élèves à l’analyse des stéréotypes présents dans l’environnement médiatique actuel. Alors que les écoles peinent à introduire dans la grille horaire les contenus d’éducation à la sexualité, pourquoi ne pas s’approprier une partie de ces contenus, soit celle directement liée aux images et à leur langage ?

 

Dans cet atelier, vous serez introduits à la notion de stéréotype sexuel et à une partie des objectifs et contenus du programme d’éducation à la sexualité des élèves de 3e secondaire, soit l’analyse de « différentes représentations de la sexualité dans l’espace public », notamment par le biais des « messages et images des médias ». Vous serez ensuite guidé vers les rudiments de l’analyse filmique et l’approche critique. Finalement, vous pourrez mettre en pratique cette méthode grâce à une analyse critique de quelques stéréotypes sexuels ciblés et largement répandus dans les vidéoclips. Un canevas pédagogique détaillé et harmonisé aux contenus du programme d’éducation à la sexualité et des pistes de réinvestissements vous seront remis à la fin de l’atelier.

Salle B  – Samedi 24 novembre de 14 h 15 à 15 h 15

2302 - Dites oui au libre mapping, comme plusieurs artistes québécois!     P – S

PATRICK TOUCHETTE, conseiller pédagogique, RECIT National Culture-Éducation

 

Le montage vidéo se vit dans les classes d’arts plastiques, ainsi que la photo, la production et l’utilisation d’images numériques, etc. Le libre mapping vient décupler les possibilités. Il devient tout à coup intéressant de travailler la surface de projection qui rapidement devient des surfaces de projection. Puis on y cadre les images et les vidéos par sections, manipulées, déformées parfois.

Au Québec, plusieurs artistes s’amusent à se spécialiser dans cette forme d’art et nous avons une renommée mondiale en ce domaine! On en retrouve dans les spectacles, les pièces de théâtre, les performances et installations ou tout simplement sous forme de projections éclatées sur une surface travaillée et conçue que pour une protection spécifique.

Dans cet atelier, nous explorerons le libre mapping avec des outils gratuits en ligne (logiciel, images, vidéos). Nous découvrirons des utilisations professionnelles du libre mapping par des artistes de chez nous et à partir de leur travail, nous verrons comment enrichir la culture de nos élèves par cette forme d’art.

Salle F  – Samedi 24 novembre de 14 h 15 à 15 h 15

2303 - De supers outils de planification et d’évaluation interactifs!        P  

BRIGITTE-LOUISE LESSARD, conseillère au Récit Arts

 

Le service national du RÉCIT domaine des arts est fier de vous présenter de nouveaux outils de planification et d’évaluation interactifs gratuits qui ont été développés sur Google Sheets.

 

En effet, que diriez-vous de construire votre planification globale et qu’au même moment vos SAÉ se complètent automatiquement? C’est ce que vous offre l’outil de la planification interactif qui vous sera partagé et que vous pourrez adapter selon vos besoins. Cet outil est compatible avec Office 365.

 

Ensuite, aimeriez-vous travailler avec un outil d’évaluation qui intègre déjà tous les contenus des différents cycles ? En effet, nous vous proposons un outil qui s’appuie sur les documents ministériels La Progression des apprentissages et le Cadre d’évaluation des apprentissages. Ainsi, vous pourrez choisir les éléments à évaluer et ainsi que de personnaliser l’outil selon vos besoins.

 

Le RÉCIT ARTS vous équipe en TIC!

Salle G  – Samedi 24 novembre de 14 h 15 à 15 h 15

2304 - L’ éco-art : une pratique artistique écologique et collaborative     T

ISABELLE GUILLARD, enseignante à l’école secondaire Curé-Antoine Labelle

 

L’intérêt croissant des artistes, institutions et organisations pour l’art écologique au cours des trois dernières décennies s’est révélé être un atout pour sensibiliser le public aux changements climatiques et la nécessité de reconstruire la vie en communauté. Pour mon projet de thèse au doctorat, j’ai pu évaluer la contribution des artistes au développement de cette pratique, plus communément appelée éco-art dans l’enseignement des arts plastiques et médiatiques au secondaire. En travaillant avec une équipe de trois enseignants de la commission scolaire de Laval et de trois artistes du programme la « Culture à l’école » du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, j’ai pu développer un modèle qui combine des approches théoriques et pédagogiques et encourager le travail collaboratif dans la conception d’un curriculum axé sur l’éco-art. À travers une méthodologie de recherche-action qui intègre une dynamique constante avec le processus réflexif, nous avons pu établir des liens plus étroits avec l’environnement et amener les élèves à développer des valeurs écoresponsables en utilisant une variété de techniques allant des plus traditionnelles aux plus contemporaines. Lors de cette présentation, je parlerai des trois projets éco-arts qui ont été réalisés dans le cadre de cette recherche : 1) des mandalas fabriqués à partir de techniques traditionnelles et matières entièrement organiques 2) des gravures au laser inspirées de matières premières 3) des sculptures de formes humaines qui mettent en contexte des problématiques environnementales et sociales reliées à la surconsommation. Lors des phases de préparation, de réalisation et de réinvestissement, tous les enseignants et artistes ont pu se rencontrer pour partager leurs expériences, développer des stratégies et approfondir leurs connaissances. Nous avons également réinventer le concept du développement durable en reliant à la fois des valeurs esthétiques et éthiques dans la démarche de création.

Salle H  – Samedi 24 novembre de 14 h 15 à 15 h 15

2305 - La philosophie pour enfants et les arts plastiques     P – S

MARIE-SYRINE DAIGNEAULT, enseignante spécialiste en arts plastiques au primaire, CSDM

 

Les objectifs de cet atelier sont d’initier les enseignants spécialistes en arts plastiques à la philosophie pour enfants, à ses méthodes et à ses outils, de découvrir des pistes d’application concrètes en classe d’arts plastiques en lien avec les trois compétences (arts plastiques) et la démarche de création via le concept de philocréation.

Salle I  – Samedi 24 novembre de 14 h 15 à 15 h 15

2306 - Les mèmes au service de l’enseignant et du passeur culturel        P – S

PATRICK TOUCHETTE et MICHELLE LEFEBVRE, RECIT National Culture-Éducation

 

Jouer à faire un mème se veut créatif, accrocheur. À cette activité ludique peut se greffer tout projet dont la production finale est une image médiatique. L’intention, faire sourire, dénoncer et surtout détourner le sens premier de l’image, l’humour quoi. Ce faisant, l’activité permet de facilement intégrer de la culture dans votre pédagogie.

L’atelier permettra de découvrir et de jouer avec les mèmes tout en vous invitant à rattacher l’activité à un de vos projets de classe. Puis, nous verrons comment bonifier encore davantage ce projet en prenant conscience de l’importance non seulement d’intégrer la culture, mais aussi d’en faire profiter l’élève pour enrichir sa culture générale.

Lors de ce dernier volet, nous vous ferons découvrir des ressources numériques en ligne gratuites incontournables pour la classe d’arts plastiques...

Salle J  – Samedi 24 novembre de 14 h 15 à 15 h 15

2307 - Kandinsky en 3D et en réalité augmentée!                    T  

MARIE-ÈVE LAPOLICE, enseignante spécialiste, Commission scolaire du Val-des-Cerfs

 

Grâce à CoSpaces Edu et au Merge Cube, il est maintenant possible de créer des œuvres en réalité augmentée et de tenir ces “hologrammes” dans ses mains. Cet atelier vise à vous faire découvrir la plateforme à l’aide d’un projet réalisé en classe sur Kandinsky. Les participants auront l’occasion d’interpréter en 3D une de ses œuvres abstraites et de coder différentes actions sur les objets pour rendre la création encore plus interactive. Nous discuterons également d’autres perspectives d’usages de ces outils TIC en classe d’arts.

Brault et Bouthillier
Société des Musées du Québec
École branchée

Image de fond | Dominic Morissette